GRILLE A REINE ?? GRILLE A REINE ??

Publié le par VALERIE

La Grille à reine :

Cet accessoire pourrait devenir obligatoire à terme si les normes imposaient que le miel commercialisé ne soit extrait que de hausses n’ayant pas contenu de couvain. Cette option mettrait à mal nombre de conduites en divisibles puisque l’une des  manières de faire est de remonter dans les hausses les rayons de corps pleins de miel, pour redonner en continu de l’espace de ponte à la reine.

La grille à reine devrait se mettre dès la pose de la première hausse. Mais certaines races sont bloquées dans le corps par la grille à reine ou passent lentement cette barrière et stockent trop de nectar dans le corps. C’est classique au moment de très fortes miellées, les butineuses sont en tellement grand nombre que les abeilles d’intérieur ont à peine le temps d’échanger le nectar pour aller le stocker et elles le mettent dans le nid à couvain au plus près de l’entrée.

On conseille dans ces circonstances de mettre une hausse sur le corps puis une grille à reine et une seconde hausse par dessus. Voire une troisième de manière à donner le maximum d’espace pour y stocker le nectar ; la forte miellée passée, les abeilles réorganisent le stockage du nectar et libéreront les rayons surnuméraires.  L’apiculteur assurera également une partie du travail de regroupement des cadres de miel, des cadres vides …

Une manière de faire, très simple, est de bloquer la reine sur le nid à couvain en plaçant sur la tête des cadres de corps une feuille de plastique de 20 cm x 20 cm. Très souvent cette modalité suffit pour empêcher la reine de monter tout en laissant aux abeilles la possibilité d’accéder aux hausses très rapidement. Pour faciliter l’accès, on peut ôter les deux cadres de rives de la première hausse.

Les abeilles stockent le miel à la verticale du nid à couvain et la reine monte pondre dans la hausse en cet endroit de manière privilégiée (chaleur, densité des abeilles nourrices, lieu de vie de la grappe de la colonie).

Pour tenter de limiter l’essaimage et de profiter au maximum des potentialités de la reine, il est nécessaire de vider régulièrement le corps des cadres pleins de miel, de les remplacer soit par des cires si l’époque s’y prête, soit par des cadres bâtis vides, de manière à ce que la ponte de la reine s’étende au mieux.

Ces cadres remisés dans des corps vides et régulièrement soufrés (2 fois par mois) seront rendus aux ruches au moment de la reconstitution finale des réserves hivernales soit en septembre / octobre.

Merci à JEAN RIONDET Pour ses bons conseils et à notre partenaire ICKO 

Envie d'avoir une ruche dans votre jardin ? Renseignez vous sur notre formation apicole de loisirs sur www.lariviereauxroseaux.com onglet FORMATION 

A BIENTOOOOT VALERIE

 

GRILLE A REINE ?? GRILLE A REINE ??

Commenter cet article