COMMENT DEPOLLUER VOTRE ASSIETTE ?

Publié le par VALERIE

Que l’on achète des plats industriels ou des produits naturels, il est très difficile d’échapper à certains produits chimiques. Dès lors, il convient de suivre quelques règles pour limiter l’ingestion de ces substances toxiques qui s’accumulent dans notre alimentation.

Les pesticides

Où les trouve-t-on ?

Selon un rapport de l’Union Européenne de 2008, un produit végétal sur deux présente des résidus de pesticides. Les fruits et légumes les plus contaminés sont : les concombres, les petits pois, les avocats, les pommes, les poivrons, les tomates, les fraises, les framboises, les citrons, les raisins…

Comment limiter la dose ?

Pour limiter la consommation de pesticides, il est recommandé de privilégier l’agriculture biologique. Une très grande majorité (94%) des fruits et légumes bio ne contiennent pas de résidus de pesticides mesurables. Si vous ne pouvez pas acheter bio, veillez à bien éplucher les végétaux et frottez-les avec une brosse.

Les PCB

Où les trouve-t-on ?

Les PCB sont des composés organiques chlorés qui ont durablement pollué l’environnement. On les connaît plutôt sur les noms de pyralène, arochlor ou askarel. Leur utilisation est désormais interdite, mais en raison de leur longue persistance dans l’environnement, on en trouve dans de nombreux produits. Les produits les plus touchés sont les poissons et les viandes, mais on décèle également des traces de PCB dans les produits laitiers et les œufs.

Comment limiter la dose ?

Pour limiter l’ingestion de PCB, il est conseillé d’alterner la consommation de poissons gras (sardine, saumon, maquereau…) et maigres (sole, cabillaud, thon, colin…). Ces derniers ayant une teneur en PCB nettement inférieure. Concernant les produits laitiers, mieux vaut consommer les produits allégés en matières grasses.

Le mercure

Où le trouve-t-on ?

Le mercure est un métal liquide qui est utilisé par de nombreuses activités industrielles. La pollution au mercure est très préoccupante aussi bien au niveau environnemental que sanitaire. On trouve du mercure dans les gros poissons situés en fin de chaîne alimentaire, comme le thon, l’espadon, la dorade, le brochet ou le requin.

Comment limiter la dose ?

Afin de limiter l’ingestion du mercure, il faut privilégier les petits poissons (maquereau, sardine, anchois…) qui sont moins touchés par la pollution au mercure. Il est également recommandé de ne pas consommer de thon plus d’une fois par semaine. Enfin, les femmes enceintes et les enfants sont particulièrement invités à réduire leur consommation de poisson.

Les colorants et les exhausteurs de goût

Où les trouve-t-on ?

Les colorants et les exhausteurs de goût sont presque omniprésents dans les produits issus de l’industrie agro-alimentaire : plats préparés, charcuterie, viandes, gâteaux apéritifs, soupes, bâtonnets de crabe, sauces, yaourt aromatisés, bonbons, etc… De nombreuses études pointent leur nocivité en particulier sur les enfants. Les additifs alimentaires pourraient avoir un lien avec l’hyperactivité et favoriser des réactions allergiques. Plus loin, certains additifs comme le glutamate monosodique (GMS) et l’acésulfame K sont suspectés d’être neurotoxiques.

Comment limiter la dose ?

Eviter à tout prix les produits industriels, au profit du bio et du fait maison. Si ce n’est pas possible, il vous faudra déchiffrer les étiquettes. Sont à bannir : les colorants E102, E104, E110, E120, E122, E123, E124, E127, E128, E129, E131, E142, E151, et E154) ainsi que les additifs E620 à E640 (en particulier le E621) et le E950. A noter que le bio autorise la présence de 4 colorants naturels, qui ne présentent pas de risques connus.

BONNE LECTURE ! A BIENTOT ! 

 

 

COMMENT DEPOLLUER VOTRE ASSIETTE ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article