Il arrive sur nos étals : LE MELON : ses bienfaits

Publié le par VALERIE

En entrée ou en dessert, le melon se déguste sans modération. A la fois rafraîchissant et sucré, il sait prendre soin de notre santé.

Contrairement aux idées reçues, le melon n’est pas un fruit. Il appartient à la famille des cucurbitacées, comme la courgette ou le potiron, ce qui fait de lui un légume. Cette filiation ne l’empêche pas d’être sucré, peu calorique et surtout plein de vertus pour notre santé. Voici ces principaux bienfaits:

1. Il prend soin des yeux et de la peau

Le melon figure dans le top des aliments les plus riches en bêta-carotène, avec la mangue et l’abricot. Le bêtacarotène transformé en vitamine A dans notre organisme, se trouve être un antioxydant intéressant pour notre vision puisqu’il protège la rétine et améliore la vision nocturne. Le bêta-carotène est aussi l’allié de notre peau, il la protège, nous donne bonne mine et favorise notre bronzage.

2. Il diminue la rétention d’eau

Le melon a des propriétés diurétiques. Il est particulièrement bien pourvu en sels minéraux, potassium (300mg pour 100g) et calcium (20mg/100g). Sa richesse en potassium aide à éliminer l'eau en excès et empêche les gonflements liés à la rétention d'eau dans les tissus.

3. Il fait baisser l’hypertension

Le melon est riche en potassium, la moitié d’un petit melon représente 20% des apports journaliers recommandés. Sa teneur en potassium permet de rétablir un équilibre dans une alimentation trop riche en sodium, bien souvent responsable de l’hypertension. En effet de nombreuses études ont montré qu’une alimentation riche en potassium permettait de réduire les risques d’hypertension.

4. Il freine la progression de l’arthrite

Le melon fait parti des aliments riches en bêtacarotène, avec les carottes, la courge et les abricots. Le bêta carotène est une substance qui nous protègent de l’arthrite inflammatoire. Il est donc conseillé d’en consommer pour freiner la progression de l’arthrite.

5. Il réduit les risques de cancers

Selon plusieurs études, consommer des aliments renfermant des caroténoïdes comme le melon, réduirait le risque de cancer. C’est notamment le cas du melon oriental, qui contribuerait à prévenir le cancer grâce à ses effets antimutagènes et antioxydants.

Articles sur le même thème
Il arrive sur nos étals : LE MELON : ses bienfaits

Commenter cet article